Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Verbe 1) De taf.
(Verbe 2) De taffe.

Verbe 1 Modifier

taffer \ta.fe\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Argot) Travailler.
    • Tous les matins ce crétin congénital emmenait sa femme à son travail, ils y allaient en voiture et comme sa maîtresse habitait juste derrière l’immeuble où son épouse taffait, la place passagère dans la voiture n'avait pas le temps de refroidir que la maîtresse y calait gentiment ses grosses miches. — (Denis Pénot, La Quête : Rencard avec un ange, Société des Écrivains, 2009, p. 228)
    • Les émeutes s'étaient éteintes sur le ter-ter, dans la télé et dans les têtes. La majorité étudiait en lycée pro ou général. D'autres taffaient. Quelques exceptions, décrocheurs scolaires et exclus, rejoignaient les blocs des Bensama, pour guetter. — (Rachid Santaki, Flic ou caillera, éd. Le Masque, 2013, chap. 21)
    • Faut que tu te lèves, que tu te tapes le R.E.R., que tu répondes pas quand le patron te donne des ordres pour taffer un truc de merde. Trop relou. — (Rodophe Bléger, Aux larmes sauvageons !, Éditions Erinnyes, 2012, p. 24)
    • Alcolo génétique, Bibo ne taffait pas et croulait sous les dettes, larguait toute sa thune dans la boisson et de temps en temps dans un tapin du cours de Vincennes. Zarca, Paname Underground, Editions Goutte d'Or, 2017

SynonymesModifier

→ voir travailler#Synonymes

TraductionsModifier

Verbe 2Modifier

taffer \ta.fe\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Argot) Fumer du cannabis.
    • Des fois, ça lui arrive de fumer, et moi aussi quand ça ne va pas. Je fumais avant. Quand j'étais enceinte, je taffais avec lui. — (Isabelle Chollet, Tahiti ou la douleur de vivre : Portraits d'élèves à la dérive, éditions Haere Po, 2002, p. 18)
    • Bien qu'il soit musulman pratiquant par ses parents, il lui arrivait régulièrement de boire une bonne bière avec ses potes, […].
      Il taffait souvent aussi, c'était son père qui l'avait initié. Dans son pays d'origine s'était autorisé.
      — (Marc Bazin, Psycholove: Un amour meurtrier, Éditions Edilivre, 2014, p. 75)

HyperonymesModifier