Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De tag.

Verbe Modifier

 
Panneau d'interdiction de taguer.

taguer \ta.ɡe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Arts) Faire des tags (des graffitis) sur.
    • Il commence à taguer dans la rue puis dans le métro new-yorkais. — (Federico Calo, Le monde du graff, 2003)
    • Les étudiants de la Sorbonne en émeute taguèrent sur les murs : « Plus jamais Claudel ! » C'était prometteur pour Stendhal... — (Philippe Berthier, Stendhal en miroir: Histoire du stendhalisme en France, 1842-2004, Honoré Champion, 2007, p. 259)
    • Le temps où Luke taguait le mur de l'école et où il volait de la bière à la supérette n'était plus qu'un lointain souvenir et les rides sur le visage de père Andrews prouvaient que son idéalisme s'était dissous dans une attitude beaucoup plus réaliste. — (Jane Graves, Rainbow Valley, tome 1 : Un cow-boy à l'horizon, traduit par Fabienne Vidallet, éd. Milady Romance, 2014, chap. 1)
    • De l'autre, rassemblée sur la place, la population s'indignait. Même les bouffeurs de curés manifestaient leur colère. Qu'on taguât les cathédrales, qu'on manifestât dans les couvents, peu leur importait. Ces marques de protestation faisaient partie de la révolte ordinaire. — (Philippe Bouin, Mort d'un guide en vin trouble, Global Literary Management, 2015)
  2. (Programmation informatique) (Rare) Ajouter un tag, une étiquette utilisé pour catégoriser des données.
    • L’annotateur traite les métadonnées textuelles brutes pour les taguer avec des concepts définis dans des ontologies biomédicales et utilise la connaissance représentée dans les ontologies pour étendre ces annotations. — (Clément Jonquet et autres, « Un service Web pour l’annotation sémantique de données biomédicales avec des ontologies », dans Informatique et Santé, 2009 (17) : 151-162)

VariantesModifier

Arts
Informatique

SynonymesModifier

DérivésModifier

AnagrammesModifier