FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir tant

Locution conjonctive Modifier

tant que \tɑ̃ kə\ invariable

  1. Aussi loin que.
    • Tant que la vue peut s’étendre.
  2. Aussi longtemps que.
    • Dans le Forez, si on met le pied sur une herbe, la tourmentine, on marche pendant douze heures par monts et par vaux, tant qu’on n'a pas trouvé la parisette, herbe dont les graines marquent le chemin par la direction où elles tombent. — (Paul Sébillot, Les travaux publics et les mines dans les traditions et les superstitions de tous les pays, Paris : chez J. Rothschild, 1894, page 36)
    • La vache marocaine est mauvaise laitière : on ne peut guère en tirer qu’un à trois litres de lait, et seulement tant qu’elle allaite. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 230)
    • Ainsi les bouillies bourguignonnes ne sont caustiques qu’autant qu’elles renferment du cuivre dissous à l’état de carbonate, c’est-à-dire tant qu’elles sont plus ou moins dans l’état primitif. — (Annales de l’École nationale d'agriculture de Montpellier, 1916, page 314)
  3. Aussi souvent que.
    • Tant qu’il n’était pas appelé au loin par la guerre contre les Saxons, les Bretons, ou les Goths de la Septimanie, Chlother employait son temps à se promener d’un domaine à l’autre. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833–1837)

DérivésModifier

TraductionsModifier