Ouvrir le menu principal

tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir tant, aller, la, cruche, à, l’, eau, qu’à, fin, elle et se casser. On trouve des traces de ce proverbe dans Le Roman de Renart sous la forme tant va pot à l’eve que brise. Au XIIIe siècle, Gautier de Coincy l’utilise dans l’un de ses textes mais n’en est probablement pas l’auteur.

Locution-phrase Modifier

tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse \tɑ̃ va la kʁyʃ a lo k‿a la fɛ̃ ɛl sə kas\

  1. À force de s’obstiner dans les mêmes erreurs, on en subit les conséquences.
    • Tant va la cruche à l'eau qu’à la fin elle se casse ; tant l’escamoteur renouvelle son tour, qu’à la fin on découvre les ficelles. — (Pierre Joigneaux, Dernières lettres d'un paysan aux cultivateurs, 1849, p. 38)
    • Un vieux proverbe dit que « tant va la cruche à l’eau, qu’à la fin elle se casse » : si nous voulons encore recommencer nos essais de république, nous nous perdrons si bien qu’il n’y aura plus moyen de nous relever. — (Louis-Gaston de Ségur, Prêtres et Nobles, Haton, 1871, p. 38)
    • Non ! j’ai plus le courage que j’avais. Je suis fini. Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse. — (Anatole France, Crainquebille dans Opinions sociales, G. Bellais, 1902)
    • Tant va la cruche à l’eau qu'à la fin elle se casse. À force d’éprouver leurs femmes, les maris les plus malins finissent par se trouver cocus. — (Henri Maret, Pensées et opinions, E. Flammarion, 1903, p. 96)

Variantes orthographiquesModifier

VariantesModifier

Note : Les variantes et les détournements de ce dicton sont extrêmement nombreux : tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise, tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se pourfend, tant va la cruche à l’eau qu'à la fin elle y demeure, tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle s’emplit, tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se case (Gotlib), etc.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse [Prononciation ?] »
  • France (Toulouse) : écouter « tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse [Prononciation ?] »

RéférencesModifier

  • guichetdusavoir.org, d’après le Dictionnaire des expressions et locutions d’Alain Rey et Sophie Chantreau