FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De taper avec le suffixe -in, le sens de faire le tapin (« racolage sur la voie publique ») provient de celui de « soldat qui bat le tambour, qui ameute ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
tapin tapins
\ta.pɛ̃\

tapin \ta.pɛ̃\ masculin

 
Tapin (3).
  1. (Vieilli) (Familier) Celui qui bat le tambour.
    • J’aperçois, derrière la canne tourbillonnante du tambour-major, les baguettes fougueuses des tapins, les clairons apoplectiques qui gonflent des joues de tritons. — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934.)
    • Quelquefois cependant, au meilleur moment de la sieste, des éclats de tambour me réveillaient en sursaut. C’étaient de malheureux tapins qui venaient s’exercer en bas, sur la route. — (Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, Folio junior, 1979, p. 132)
  2. (Argot) Travail.
    • Pour la plupart en bleus de travail et en casquette, ils restaient jusqu'à la dernière seconde sur le trottoir devant l'entrée de l’imprimerie, […]. Olivier aimait ces moments d'attente calme où le temps se mesure mieux, où l'on consulte sa montre en disant : « Il va falloir y aller ! » ou « Au tapin, les gars ! » — (Robert Sabatier, Les Fillettes chantantes, Albin Michel, 1980)
  3. (Par extension) (Argot) (Populaire) Racolage sur la voie publique.
    • Difficile de vous dire comment elle en était venue au tapin. — (Alphonse Boudard, Les trois mamans du petit Jésus, Grasset, 2000.)
  4. (Par métonymie) (Argot) Prostituée (ou prostitué).
    • L’œil du lapin
      Qui tôt, tapin,
      Est en ribote…
      — (Arthur Rimbaud, en collaboration avec Paul Verlaine, Fête galante, dans Album zutique, 1871 (compilé et publié en 1943).)
    • Deux tapins […] guettaient encore le dernier client. — (Albert Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953)
    • Je sais que Nick n'est qu'un tapin, mais peut-être que je vais quand même aller à Amsterdam pour le retrouver. — (Christophe Donner, Quand je suis devenu fou, Fayard, 1997)
    • Alcolo génétique, Bibo ne taffait pas et croulait sous les dettes, larguait toute sa thune dans la boisson et de temps en temps dans un tapin du cours de Vincennes. Zarca, Paname Underground, Editions Goutte d'Or, 2017

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

De tapir (« cacher »).

Adjectif Modifier

tapin \Prononciation ?\

  1. Caché.
  2. Déguisé, fourbe, misérable.

DérivésModifier

RéférencesModifier

BretonModifier

Forme de verbe Modifier

Mutation Forme
Non muté tapin
Adoucissante dapin
Spirante zapin

tapin \ˈtapːĩn\

  1. Première personne du singulier du futur de l’indicatif du verbe tapañ/tapek/tapout.

FinnoisModifier

Forme de nom commun Modifier

tapin \ˈtɑpin\

  1. Génitif singulier de tappi.
  2. Accusatif I singulier de tappi.