tapiriser

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De tapir, avec le suffixe -iser.

Verbe Modifier

tapiriser \ta.pi.ʁi.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (France) (Argot de l’École Normale Supérieure) Donner des leçons particulières à un tapir.
    • Il nous fallait, à tout prix, donner des leçons, trouver des « tapirs ». J’ai donc « tapirisé » pendant quatre ans. Quelle variété dans le « tapirat » ! J'ai eu des élèves normaux à qui leurs parents voulaient faire donner un enseignement de complément. […]. — (Jean Bruhat, Il n'est jamais trop tard, Éditions Albin Michel, 1983, chap. 3 (La rue d'Ulm))
    • Écoutez, j'ai la personne qu'il vous faut, on va vous remettre à flot en quelques leçons, il va vous tapiriser de manière impeccable. — (La règle du jeu, numéros 24-25‎, 2004)
    • J'ai commencé à tapiriser, ce qui me rajeunit, et je fais antichambre dans d'ignobles boîtes à bachot où j'offre mes services. — (Vladimir Jankélévitch, Françoise Schwab, Une vie en toutes lettres: lettres à Louis Beauduc, 1923-1980, 1995)
    • En tapirisant, Daunas voulait rétablir ses finances. Chappuis et Pasteur bénéficièrent du premier enseignement de Daunas durant l’année scolaire 1839-1840. — (Richard Moreau, Pasteur et Besançon: naissance d'un génie, 2010, L'Harmattan, p. 206)

DérivésModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes