FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (Siècle à préciser) Mot dérivé de taule avec le suffixe -ier.
(Nom commun 2) Du latin tabula (« table »).

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
taulier tauliers
\to.lje\

taulier \to.lje\ masculin (pour une femme on dit : taulière)

  1. (Populaire) Patron, gérant d’un hôtel ou d’un restaurant.
  2. Patron d’une maison de prostitution, d’un lupanar.
    • J’ai été en maison, répondit Véra, jusqu’à ce que Cramoisi, mon second homme, m’en ait sortie pour m’affranchir des taules et des taulières. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
  3. (Par extension) Patron en général (au sens propre comme au sens figuré).
    • Léodagan, roi de Carmélide — Mais Rome, maintenant, ça fait plus peur à personne !…
      Caius Camillus, centurion romain — Mais on a mis à genoux la moitié du monde, vous comme les autres.
      Arthur, roi de Bretagne — À l’époque, peut-être…
      Caius Camillus — À l’époque ? Y a pas d’époque ! On domine, ok ?! C’est nous les tauliers !
      — (Kaamelott, Livre II, Le reclassement)
    • Le syndicat des tauliers a obtenu gain de cause. — (Alain Guédé, Quand le Medef enterrait les lois contre la pénibilité, Le Canard Enchaîné, 2 août 2017, page 3)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

Nom commun 2Modifier

taulier \to.lje\ masculin

  1. Plateau servant à la présentation des repas dans certains monastères.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

Nom commun Modifier

taulier \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de tablier.

RéférencesModifier