Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du grec ancien τεχνολογία, tekhnología (« traité ou dissertation sur un art ») dérivé de τεχνολόγος, tekhnológos avec le suffixe -ία, -ía, littéralement « art du technologue ».
Composé de techno- et de -logie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
technologie technologies
\tɛk.nɔ.lɔ.ʒi\

technologie \tɛk.nɔ.lɔ.ʒi\ féminin

  1. Science, traité, étude ou recensement des techniques, des machines, des outils, etc.
    • À quoi servent les faits divers ? […]. En règle générale, à faire du très mauvais journalisme, caressant le lecteur dans ses pulsions malsaines quitte à pulvériser les lignes jaunes du métier : des « faits-diversiers » à l'ancienne aux voyous de l'empire Murdoch, les mœurs n'ont pas changé, seules les technologies évoluent. — (Nicolas Demorand, Trouble, dans Libération (journal), n°9535, 7 & 8 janvier 2012, p.3)
  2. (Vieilli) Ensemble des termes propres à un art, à une science, à un métier.
  3. Concept technologique particulier.
    • On serait livré par drone et soigné avec le dernier cri de la technologie médicale : robots chirurgiens, thérapies cellulaires et thérapies géniques. — (Dominique Nora, Lettres à mes parents sur le monde de demain, Grasset, 2015)
    • La technologie du moteur à explosion va avoir deux siècles.

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

technologie \tɛχ.no.lo.ɣi:\ féminin

  1. Technologie, génie.
    • voedingstechnologie
      génie alimentaire
    • nieuwe informatie- en communicatietechnologiën
      nouvelles technologies de l’information et de la communication, NTIC

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,2 % des Flamands,
  • 99,4 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]