Voir aussi : -tei

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

tei

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du torricelli.

RéférencesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Pronom personnel Modifier

tei \Prononciation ?\ (graphie ELG)

  1. Pronom personnel de la deuxième personne du singulier complément d'objet direct postposé, toi.
  2. Pronom personnel de la deuxième personne du singulier complément d'objet indirect postposé, toi.
  3. Pronom personnel absolu de la deuxième personne du singulier, toi.

RéférencesModifier

IdoModifier

Forme de nom commun Modifier

tei \Prononciation ?\

  1. Pluriel de teo.

RoumainModifier

ÉtymologieModifier

Du latin tilium.

Nom commun Modifier

masculin Singulier Pluriel
cas non articulé articulé non articulé articulé
Nominatif
Accusatif
tei teiul tei teii
Datif
Génitif
tei teiului tei teilor
Vocatif teiule teilor

tei masculin singulier et pluriel identiques

  1. Tilleul.

ScotsModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

tei \Prononciation ?\

  1. Variante de te.

RéférencesModifier

  • « tei » dans le Dictionar o the Scots Leid de l’université de Glasgow

TobatiModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif numéral Modifier

tei \Prononciation ?\

  1. Un.

RéférencesModifier

  • Mark Donohue, « Tobati », dans John Lynch, Malcolm Ross et Terry CrowleyThe Oceanic Languages, Curzon Press, Londres, 2002

TolomakoModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

tei \Prononciation ?\

  1. Eau.

RéférencesModifier

  • Darrell T. Tryon, “New Hebrides Languages: An Internal Classification”, dans Pacific Linguistics: Series C, vol. 50, Research School of Pacific and Asian Studies, Australian National University, Canberra, 1976, page 311 → consulter cet ouvrage