tendon d’Achille

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de tendon et de Achille, héros de la mythologie grecque, devenu invulnérable après que sa mère l’eut plongé dans les eaux du Styx, le tenant par le talon, son seul point faible. La fable raconte qu’il fut mortellement blessé à cet endroit par une flèche empoisonnée.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
tendon d’Achille tendons d’Achille
\tɑ̃.dɔ̃.da.ʃil\
 
représentation anatomique

tendon d’Achille \tɑ̃.dɔ̃.da.ʃil\ masculin

  1. (Anatomie) Tendon placé sous le mollet qui rattache l’os du talon (sur la tubérosité du calcanéum) au muscle du mollet (muscle triceps sural).
    • L’incision externe de Bœckel associée à une ténotomie préalable du tendon d’Achille permet très bien de « décartilaginiser » les surfaces osseuses en contact avec astragale et mortaise tibio-tarsienne. — (Congrès français de chirurgie, Procès-verbaux, mémoires et discussions, 1903, n° 16, page 929)
  2. (Figuré) Variante de talon d’Achille. Point faible d’une personne, d’une chose. Note : Certains considèrent que talon d’Achille est la seule forme correcte.
    • Cela nous fait perdre la face et laisse voir notre tendon d’Achille. L’autre ainsi informé sur notre fragilité pourra alors l’exploiter ! — (Marie-Claude Gavard et Dominique Bouchart, Soixante réponses pour être heureux, 2008, page 29)
    • Mais la force cache son tendon d’Achille. Pour l’homme de pouvoir, il y a bien un État de droit, mais la force est là, derrière, avec son potentiel de violence ; elle fait pression, et on se résigne à ce que le plus fort triche. — (Jean Bédard, Le pouvoir ou la vie : Repenser les enjeux de notre temps, 2008, page 114)

SynonymesModifier

Anatomie :

Quasi-synonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier