Étymologie

modifier
Composé de teneur et de livre.

Locution nominale

modifier
Singulier Pluriel
teneur de livres teneurs de livres
\tə.nœʁ də livʁ\

teneur de livres \tə.nœʁ də livʁ\ masculin

  1. Celui qui, dans une maison de commerce ou une administration, est chargé de tenir les livres de comptabilité.
    • Les titres dénominatifs varient selon les administrations : il peut y avoir un vérificateur au lieu d’un commis d'ordre, un teneur de livres, etc. — (Honoré de Balzac, Les Employés, édition définitive)
    • Jacques trouva une place de teneur de livres à cinquante francs par mois chez un petit marchand de fer, où il devait se rendre tous les soirs en sortant de chez le marquis. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 155)
    • « Aimez-vous les mathématiques ? »
      Il ne voyait donc pas tout de suite que j’étais un
      volcan ? Est-ce qu’il les aimait, lui ? Est-ce que c’était une âme de teneur de livres, ce descendant de Romulus ? Il n’avait vraiment rien du civis et du commilito, avec son pantalon et ses lunettes ! — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
    • « Ce ne sera pas un festin, disait-il. Une simple agape fraternelle pour fêter mon entrée comme teneur de livres à la Petite Marinière. » — (Georges Duhamel, Le Notaire du Havre, 1933, réédition Folio, page 80)

Traductions

modifier