Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunté au latin terribilis (« effrayant, épouvantable, terrible »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
terrible terribles
\tɛ.ʁibl\
ou \te.ʁibl\

terrible \tɛ.ʁibl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui cause de la terreur ; qui est propre à donner de la terreur.
    • Ma vengeance sera terrible.
    • Les étranges figures dont tout Mangarévien bigarrait sa peau, jointes à sa longue barbe et sa chevelure flottante, lui donnaient un air martial et terrible, […]. — (Caret, Archipel de Mangaréva (Iles Gambier), dans Revue de l'Orient, 1844)
    • Les sabbats ont alors la forme grandiose et terrible de la Messe noire, de l’office à l’envers, où Jésus est défié, prié de foudroyer, s’il peut. — (Jules Michelet, La sorcière, p.143, Hetzel - E. Dentu, 1862)
    • En plein Atlantique, […], se dresse un étrange rocher, majestueux et terrible dans son isolement. […]. Rokall dresse son sommet à 21 mètres, hauteur d'une maison de cinq étages, et sa circonférence est d'environ 100 mètres. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • La route passe devant le cimetière où se trouvent toutes les tombes des premiers travailleurs français du canal victimes de la terrible fièvre jaune. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Et il descendit de sa chaire, plus rouge et plus excité que jamais, les yeux lançant des éclairs et brandissant vers la nef un poing terrible et vengeur. — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il allait me le payer un jour ou l'autre, même Ivan serait moins terrible que ma vengeance. — (David Goudreault, Abattre la bête (2017), in La bête intégrale, Stanké, 2018, p. 498)
  2. (Figuré) (Familier) Qui est extraordinaire, fort violent, excessif.
    • Quant à la ville […], elle garde encore les traces du terrible assaut de Skobeleff en 1880, murailles démantelées, bastions en ruines… — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VIII, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Une assourdissante détonation partit du zénith, et l’aéronat décrivit une terrible embardée. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 249 de l’éd. de 1921)
    • Après Prévost, il faudra attendre près de 50 ans encore et traverser les terribles famines d’Irlande pour que l'on reconnaisse enfin de façon irréfutable que les champignons vivants peuvent être la cause de maladies chez les végétaux. — (Jean Semal, Pathologie des végétaux et géopolitique, 1982)
  3. (Par hyperbole) Qui est insupportable ou désagréable
    • C’est un terrible faiseur de vers. — C’est un terrible harangueur, un terrible bavard.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Faux-amisModifier

Nom commun Modifier

terrible masculin (Au singulier)

  1. (Absolument) Ce qui est terrible.
  2. Surnom donné à certains personnages inspirant la terreur.
    • Ivan le Terrible.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • terrible sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français terrible, lui même venant du latin terribilis.

Adjectif Modifier

Nature Forme
Positif terrible
Comparatif more terrible
Superlatif most terrible

terrible \ˈtɛ.ɹə.bl̩\

  1. Affreux. (Ceci est le sens le plus courant.)
  2. Effroyable.
  3. Terrible.
  4. Formidable, puissant.

Apparentés étymologiquesModifier

Faux-amisModifier

PrononciationModifier

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Du latin terribilis (« effrayant, épouvantable »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
terrible
\te.ˈri.ble\
terribles
\te.ˈri.bles\

terrible \te.ˈri.ble\ masculin et féminin identiques

  1. Terrible.
    • Un ruido confuso y terrible respondió inmediatamente a aquella señal : [...]. — (José Mármol, Amalia, 1851)
      Un bruit confus et terrible répondit immédiatement à ce signal : [...].