Voir aussi : tiede

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin tĕpĭdus qui donne tieve en ancien français ; tiède est issu des dialectes de l’est de la France.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
tiède tièdes
\tjɛd\

tiède \tjɛd\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est entre le chaud et le froid.
    • De l’eau tiède.
    • Un bain tiède.
    • Un vent tiède.
    • Un corps encore tiède.
  2. (Figuré) Qui manque d’ardeur, de ferveur, de zèle.
    • Un amant tiède.
    • Une dévotion tiède.
    • Je l’ai trouvé bien tiède sur cette affaire.
    • Il est devenu bien tiède pour ses amis.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
tiède tièdes
\tjɛd\

tiède \tjɛd\ masculin

  1. Personne qui manque d’ardeur, de ferveur, de zèle.
    • Les tièdes ne sont pas agréables à Dieu.
    • Les vomisseurs de tièdes n'aiment pas Luc parce qu'ils le trouvent trop bien élevé, trop policé, trop homme de lettres. — (Emmanuel Carrère, Le Royaume, 2014, p. 577)

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
tiède tièdes
\tjɛd\

tiède \tjɛd\ féminin

  1. (Suisse) Forte chaleur.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier