FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Diminutif de tine avec le suffixe -ette.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
tinette tinettes
\ti.nɛt\

tinette \ti.nɛt\ féminin Note : le plus souvent au pluriel.

  1. Récipient pour les ordures et les excréments.
    • On pourra y parvenir en multipliant les water-closet à l’entrée de la mine, et en disposant, dans les galeries, des tinettes mobiles, d’un accès facile, qui seront régulièrement emportées et désinfectées. — (Macaigne, Précis hyg., 1911, page 324)
    • Si les Maurrassiens n’étaient pas des Furieux et si l’on pouvait parler avec eux calmement, je voudrais leur poser la question : existe-t-il la moindre ressemblance entre le « métèque » [Léon Blum] sur lequel, pendant un demi-siècle, l’Action Française a vidé ses tinettes et ce critique français nourri de la pure moelle classique ? — (François Mauriac, Bloc-Notes, 1954, page 99)
    • Son voisin paraît plutôt se préparer pour la nuit, il s’assoit sur la tinette après avoir baissé son pantalon sans vergogne, ce qui ne l’empêche nullement de discourir. — (Ferenc Karinthy, Épépé (1970, traduit du hongrois par Judith et Pierre Karinthy, 1999, pages 97-98)
    • Hommes, femmes, enfants grimpent [dans le wagon du train de déportation] et occupent les vingt mètres carrés. […] Éviter le centre où se trouve la tinette, sorte de tonnelet sans couvercle en tôle. Dégoût en perspective. Gêne. Pudeur bafouée. — (Jocelyne Sauvard, Simone Veil — La force de la conviction, l'’Archipel, Paris, 2012, page 129)
  2. (Par métonymie) (Construction) Toilettes, lieux d’aisance.
    • Et quel joli chœur que celui des vidangeurs au repos, assis en plein jour, à l’ombre des tinettes, comme des bergers sous des pampres. — (Flaub., Corresp., 1865, page 33)
    • — La vidange des tinettes a lieu tous le mois ?
      — Tous les huit jours, monsieur le Ministre.
      — Pendant les chaleurs, tâchez donc de faire arroser chaque matin avec un peu d’huile de naphte.
      — (Jules Romains, Les Copains, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 128)
    • Les premiers recherchaient surtout le chocolat, qu’ils nous marchandaient longuement dans le cadre peu ragoûtant des tinettes, et qu’ils sortaient du stalag en le dissimulant parmi les accessoires de la pompe à merde. — (Ambrière, Gdes vac., 1946, page 318)
  3. (Vieilli) Baquet à fond plat.

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   tinette figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : beurre.

TraductionsModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Diminutif de tine avec le suffixe -ette.

Nom commun Modifier

tinette \Prononciation ?\ féminin

  1. Tinette, petit baquet, cuvette.

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier