FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De tirer et sort.

Locution verbale Modifier

tirer au sort \ti.ʁe o sɔʁ\

  1. Sélectionner aléatoirement.
    • On tire au sort qui va faire la vaisselle.
  2. (En particulier) (France) (Militaire) (Vieilli) Sélectionner les conscrits par le hasard.
    • Pierrotte comptait l’épouser dès qu’il aurait tiré au sort ; mais le jour du tirage arrivé, le pauvre Cévenol — bien qu’il eût trempé trois fois sa main dans l’eau bénite avant d’aller à l’urne, — amena le numéro 4… Il fallait partir. Quel désespoir !… — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 157)
    • De 1881 à 1900, sur 1735 jeunes appelés à tirer au sort dans les cantons de Saint-Paul et de Barcelonnette, 530, à ce moment là, étaient déjà au Mexique. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier