Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de tirer avec le suffixe -eur.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin tireur
\ti.ʁœʁ\

tireurs
\ti.ʁœʁ\
Féminin tireuse
\ti.ʁøz\
tireuses
\ti.ʁøz\
 
la tireuse Hattie Johnson. (3)

tireur \ti.ʁœʁ\ masculin

  1. Personne qui tire, aux divers sens du mot.
  2. (Absolument) Personne qui tire à l'aide d'une arme à feu.
    • Les nouaïb […] sont des hordes absolument indisciplinées, mais parmi lesquelles on trouve certainement d’excellents cavaliers, des fantassins durs à la fatigue et de bons tireurs. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 88)
  3. (Sport) Sportif qui pratique le tir avec une arme à feu.
    • La plus grande manifestation de tir sportif du monde s’est déroulée le 25 mai 1997 en… Suisse. Près de 180 000 tireuses et tireurs, suisses et étrangers résidant en Suisse, se sont mesurés à 300 m. — (Revue Militaire Suisse, volume 142, page 100, 1997)
  4. (Sport) Sportif qui tire au but.
    • M. Bar-Eli constate que dans 94 % des penalties, le goal plonge vers la gauche ou vers la droite. Or, les tireurs de penalties visent en proportions quasi égales le centre de la cage, le côté droit ou le côté gauche. — (Les 5 clés pour prendre les bonnes décisions, CSP Formation/Dunod, 2015, page 41)
  5. (Escrime) Personne qui sait tirer, qui s’exerce au maniement des armes (épée, fleuret, sabre).
    • C’était un des meilleurs tireurs de la salle d’armes.
  6. (Sport) Celui qui tire sur l'aviron, rameur.
    • Les tireurs se penchaient en avant, puis se renversaient d’un mouvement régulier ; et, sous l’impulsion des longues rames recourbées, les yoles rapides glissaient sur la rivière, s’éloignaient, diminuaient, disparaissaient enfin sous l’autre pont, celui du chemin de fer, en descendant vers la Grenouillère. — (Guy de Maupassant , La femme de Paul, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, pages 219-220.)
  7. (Finance) Personne qui tire un chèque, une lettre de change.
    • Tireur d’or, d’argent, etc. : Ouvrier dont le métier est de tirer l’or, l’argent, etc., en fils déliés.
    • Tireuse de cartes : Personne qui prétend prédire l’avenir, d’après les diverses combinaisons des cartes à jouer.
  8. (Boules) Joueur qui élimine, pour dégager la zone de jeu, les boules placées trop près du but par les adversaires.
    • L’office des tireurs quoique plus brillant, en apparence, offre peut-être moins de difficultés que celui du pointeur ; leur action est toujours à peu près la même, tandis que les pointeurs ont tant de manières différentes de lancer leur boule, qu’un observateur attentif pourrait y reconnaître le caractère de chaque joueur. — (B. Durand, Le joueur de boules in Les français peints par eux-mêmes, tome II, L. Curmer, 1840, page 295)
  9. (Bijouterie) Tireur d’or, ouvrier qui fabriquait des fils d’or ou d'argent en le faisant passer par des filières de plus en plus fine et en tirant sur le fil.
  10. (Photographie) Personne qui effectue un tirage photographique.
    • Un bon tireur est un peu comme un chef d’orchestre qui doit interpréter la partition, mais dans l’esprit du compositeur. — (Henri-Cartier-Bresson , octobre 1986)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Tireur au jeu de boules :

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « tireur [ti.ʁœʁ] »

HomophonesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • tireur sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier