FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin titubare.

Verbe Modifier

tituber \ti.ty.be\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Avancer en marchant, en ayant du mal à garder son équilibre, d’une façon chancelante.
    • Ils me mirent debout. Je titubais, m'accrochais à l'uniforme même de mes bourreaux, prêt à m'écrouler à tout moment. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Ted n'avait jamais vraiment prêté attention à son apparence jusqu'à un soir de beuverie où elle avait accepté en titubant d'affronter une belle blonde du LAPD lors d'un concours de T-shirt mouillé. — (Mark Haskell Smith, Défoncé, traduit de l'américain, Payot & Rivages, 2014, chap.16)
  2. (Figuré) Avancer de façon hésitante, désordonnée.
    • Lullaby jetait les feuilles de papier dans le vent. Elles partaient vite avec un bruit de déchirure, elles volaient un instant au-dessus de la mer, en titubant comme des papillons dans la bourrasque. C’étaient des feuilles de papier-avion un peu bleues, puis elles disparaissaient d’un seul coup dans le mer. — (Jean-Marie Gustave Le Clézio, Lullaby, 1978, collection Folio Junior, page 43)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier