Voir aussi : tõlk

DanoisModifier

ÉtymologieModifier

Via le vieux norrois, du vieux slave тлъкъ, tlŭkŭ (« interprête »). Les Vikings présents et commerçant dans l'Est de l'Europe, avaient sûrement besoin d’interprètes pour commercer avec les populations locales slaves[1].

Nom commun Modifier

tolk masculin

  1. Interprète.

RéférencesModifier

  1. Régis Boyer, Les Vikings, Perrin, 2013, page 72.

NorvégienModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux norrois → voir tolk.

Nom commun Modifier

tolk masculin

  1. Interprète.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux norrois → voir tolk.

Nom commun Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom tolk tolken
Diminutif tolkje tolkjes

tolk \Prononciation ?\ masculin

  1. interprète
    • Als tolk fungeren.
      Servir d’interprète.

Quasi-synonymesModifier

DérivésModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,6 % des Flamands,
  • 99,7 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]


SuédoisModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux norrois → voir tolk.

Nom commun Modifier

Commun Indéfini Défini
Singulier tolk tolken
Pluriel tolkar tolkarna

tolk \Prononciation ?\ commun

  1. Interprète.
    • Var är tolken?
      Où est l’interprète ?

DérivésModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Vieux haut allemandModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

tolk masculin

  1. Plaie, blessure.

VariantesModifier

RéférencesModifier

  • Rudolf SchützeichelAlthochdeutsches Wörterbuch, Max Niemeyer Verlag, Tübingen, 1989, 4e édition revue