Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’onomatopée top exprimant le bruit de mains qui se frappent → voir taper. Quillet et Larousse donnent comme origine le mot espagnol topar («heurter»), tandis que Le Robert le fait dériver de tope qui signifiait appliquer en jetant. Il y a attraction entre taper et toper.

Verbe Modifier

toper \tɔ.pe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Jeux) Accepter l'enjeu de l'adversaire, en disant «tope», au jeu de dés
  2. (Par ellipse)(Spécialement) Consentir à une offre, adhérer à une proposition.
    • Nous voilà d’accord, topez là.
    • Le négoce était pour moi une suite de transactions entre des hommes qui se faisaient confiance. Tope là ! dans la main. — (Jean-Paul Gremilliet, Une carrière, ch. 48, p. 245 ; L'Atelier de la Mémoire, 2014.)
    • Tope peut signifier « volontiers, d’accord ».
  3. Frapper dans la main, notamment pour conclure un accord.
    • Tope là !
  4. (Langage courant) Attraper, choper.
    • […] si tu veux vraiment le toper, va falloir le chercher où j’ai cru le voir la dernière fois. — (Glen Cook, Le Château noir, 1984)
  5. (Par extension) Donner, prêter, filer.
    • Peux-tu me toper une bière s’il te plait ?
  6. (Par extension) (En particulier) Recevoir une contravention, souvent en flagrant délit et pour excès de vitesse.
    • J’ai fait gaffe avec ta voiture pour ne pas me faire toper sur la nationale.
  7. (Par extension) Séduire, emballer, choper.
    • « Alors, t’as topé hier soir à la Flèche d’Or ? - Malheureusement non, le vigile ne m’a pas laissé rentrer. Cela dit, je suis allé au Truskel par la suite, et j’ai topé une petite allemande bien fraîche. »
  8. (Scrabble) Enregistrer le score maximal d’une partie.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Dénominal de top.

Verbe Modifier

toper \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Appliquer, mettre dessus.

RéférencesModifier