FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien τοπικός, topikós (« local »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
topique topiques
\tɔ.pik\

topique \tɔ.pik\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qualifie un médicament qu’on applique sur la partie malade.
    • L'effet placebo varie considérablement en fonction de sa forme, orale, topique (crème ou pommade) ou intra-articulaire..— (Stéphane DemorandSanté-Les vrais effets du placebo- Le Point N°2248- 8 octobre 2015)
  2. (Figuré) Qui se rapporte exactement à la chose dont il s’agit.
    • Leurs arguments étaient topiques et les Slovaques ont reconnu eux-mêmes les inconvénients de leur nouvelle stratégie. — (Ernest Denis, La Question d’Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, page 164)
  3. (Psychologie) Relatif aux topiques de Sigmund Freud.
    • Ce que nous avons appelé les visions « topiques » de la conscience […] qui postulent l'existence d'une relative étanchéité entre des secteurs du système nerveux dont l'activité sous-tendrait exclusivement notre pensée consciente et d'autres secteurs abandonnés aux cogitations inconscientes. — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 214)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
topique topiques
\tɔ.pik\

topique \tɔ.pik\ masculin

  1. (Par substantivation de l’adjectif) (Médecine) Ce médicament lui-même.
    • Un topique des plus efficaces dans la curation d’un grand nombre de plaies, est l’emplâtre appelée de Nuremberg. — (L’Agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur, Rouen, 1787)
  2. (Psychologie) Modèle psychique inventé par Sigmund Freud.
    • Les deux topiques de Sigmund Freud.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
topique topiques
\tɔ.pik\

topique \tɔ.pik\ féminin

  1. (Didactique) Sujet d’une activité, d’un exposé, d’un livre, etc.
    • Le présent ouvrage, par conséquent, en plus d’introduire à cette topique, s’efforce d’approfondir le sujet. — (David M. Armstrong, Les Universaux, traduit de l’anglais par Stéphane Dunand, Bruno Langlet et Jean-Maurice Monnoyer, Ithaque, 2010, page 11)
    • L’invention comporte plusieurs rubriques que l’on peut ainsi résumer : une topique, des arguments, un mode de raisonnement, tous choisis en fonction de considérations sur l’ethos et le pathos. — (Joëlle Gardes-Tamine, Pour une nouvelle théorie des figures, PUF, 2015)
    • En un troisième temps, nous dresserons la topique des notions que le structuralisme comme science pose et élabore : la structure elle-même, mais aussi le signe, le symbole et le Symbolique, le signifiant, le texte et le champ. — (Olivier Dekens, Le structuralisme, Armand Colin, coll. « 128 », Paris, 2015, page 25)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • topique sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier