Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Participe passé de tordre.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin tordu
\tɔʁ.dy\

tordus
\tɔʁ.dy\
Féminin tordue
\tɔʁ.dy\
tordues
\tɔʁ.dy\

tordu \tɔʁ.dy\

  1. Qui a subi une torsion.
  2. Déformé, pas droit.
    • Le clou est tout tordu.
  3. Illogique, abracadabrantesque.
    • Je n’avais pas vraiment besoin de ce boulot ; financièrement, je m’en sortais très bien sans. Mais ma famille me mettait la pression, alors j’ai fini par postuler, poussé par un sentiment d’obligation tordu, l’idée qu’il me fallait acquérir une expérience dans le monde du travail pour me préparer à ce qui m’attendait après la fac. — (David Graeber, traduit par Élise Roy, Bullshit jobs, Les liens qui libèrent, 2018, ISBN 979-10-209-0633-5)
  4. Fou cinglé.
    • Cette histoire catastrophique est celle de deux gamins tordus, coacteurs dans une relation pervertie. — (Pascale Robert-Diard , « Aux assises de Paris, l’amant assassiné et les « deux gamins tordus » », Le Monde. Mis en ligne le 11 octobre 2019)
    • Non, il en avait marre de ce genre de rigolades. Faire avec des tordues stupides et, le cas échéant, plus ou moins vérolées, ce qu’il faisait si bien tout seul, pas la peine ! — (Raymond Guérin, L’Apprenti, Gallimard, Paris, 1946)
  5. Malveillant ; retors.
    • – […] Quel est le plus tordu de nous deux ? Moi, qui t’obéis comme un couillon, ou toi qui sembles vouloir accumuler les complications. — (Léo Malet, Les rats de Montsouris, Robert Laffont, Paris, 1955)
    • Sûrement qu'une merderie à dû survenir lors de son parcours pour qu'un fonctionnaire de Police se complaise dans l'embrouillamini des coups tordus. — (Alain Babanini, Le collecteur des quotidiens, 2011, chez l'auteur/Lulu.com, page 240)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
tordu tordus
\tɔʁ.dy\

tordu \tɔʁ.dy\ masculin (pour une femme on dit : tordue)

  1. Fou extravagant.
    • Il dégoise, l’ostrogoth de la téloche formaté au formol, tel un psittacidé déréglé et moche... Il clabaude aux esgourdes des blaireaux enfarinés et des tordus pasteurisés […]. — (Jean Maryves, Vieilles cantilènes & jeunes romances, Mon Petit Éditeur, 2013, p.28)
    • Il est aussi impliqué dans des histoires chinoises. Des histoires de trafic d’enfants.
      Yong-jae secoua la têt.
      M’étonne pas. Un vrai tordu.
      — (Christian Garcin, Les nuits de Vladivostock, Stock, 2013)
    • - Dis-moi, tu te rappelles Harry Winthrop ?
      - Un vrai tordu, celui-là ! C’était pénible d’imaginer qu’il coupait des organes génitaux masculins pour les coudre sur des torses de femmes, rappelai-je.
      — (Becky Masterman, Rage blanche, traduction de Maryvonne Ssossé, JC Lattès, 2014)

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe tordre
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
tordu

tordu \tɔʁ.dy\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe tordre.

AnagrammesModifier

EspérantoModifier

Forme de verbe Modifier

tordu \toɾ.du\

  1. Impératif de tordi.