FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Dénominal de toupin.

Verbe Modifier

toupiner \tu.pi.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Tourner sur place comme une toupie.
    • Vers la fin de la danse, elle commença de toupiner, lentement d'abord, puis de plus en plus vite, d’abord au mitan de la salle, puis en grand cercle, à la manière d’un toton près de choir. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 294)
    • Il virevolte, toupine. — (Éric-Emmanuel Schmitt, Lorsque j’étais une œuvre d’art, Albin Michel, 2002, Le Livre de Poche, page 168)
  2. (Argot) (Désuet) Mesurer au boisseau, avec un toupinier, boisselier.
  3. (patois vaudois - Suisse) Somnoler.
  4. (Familier) (régional) Cuisiner.
    • J'aimerais bien que tu la conduises à votre chambre avant que tu te mettes à toupiner ! répondit elle. Jeanne se changera; elle te donnera un coup de main pour la cuisine. — (Daniel Crozes, Une mère à aimer, Éditions du Rouergue, ISBN 2812606126)

TraductionsModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Voir ci-dessus.

Verbe Modifier

toupiner \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Tournoyer comme une toupie.

RéférencesModifier