Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir tout et coup. À comparer à l’espagnol de golpe.

Locution adverbiale Modifier

tout à coup

  1. Soudainement ; en un moment.
    • En effet, un type en casquette traversa tout à coup la rue et vint prévenir qu’on pouvait y aller. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • J’ai rêvé d’un ironiste qui, un beau jour, tout à coup, perdait son ironie. — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
    • Les terribles prêcheurs des Seize, les moines qui portaient le mousquet aux processions de la Ligue, s’humanisent tout à coup ; les voilà devenus bénins. C'est qu’il faut bien essayer d’endormir ceux qu’on n’a pas pu tuer. — (Jules Michelet, Le Prêtre, la femme, la famille, Paris : Chamerot, 1862 (8e éd.), p. 17)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « tout à coup [Prononciation ?] »
  • (Région à préciser) : écouter « tout à coup [Prononciation ?] »
  • France (Paris) : écouter « tout à coup »
  • France (Massy) : écouter « tout à coup »

ParonymesModifier

RéférencesModifier