Français modifier

Étymologie modifier

(Date à préciser)  Composé de tout, à et trac.

Locution adverbiale modifier

tout à trac \tu.t‿a tʁak\

  1. Directement, de façon franche et spontanée.
    • Comme nous revenions, devançant la cloche (soumise depuis peu à notre horaire), Aubin, balançant glorieusement la bourriche, fit tout à trac :
      — Dis, Papa, la souris craint le chat. La chauve-souris craint-elle le chat-huant ?
      — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 213)
    • Ils marchaient côte à côte dans un champ non dévolu au café et couvert de plantes grasses, quand le colon lui dit tout à trac : − Ça fait des années que j’aimerais vous poser une question. — (Sylvain Guillaume, Mangaribi (crépuscule), roman, Éditions L’Harmattan, 2006, page 381)
    • Il faut être réaliste, inviter tout à trac une femme dont on ne connaît rien à dîner dans un trois-étoiles confine à la balourdise. — (Laurent Bénégui, Mon pire ennemi est sous mon chapeau, Julliard, 2012, chapitre 4)

Traductions modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes