traîner la savate

Voir aussi : trainer la savate

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution verbale Modifier

traîner la savate \Prononciation ?\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de traîner)

  1. (Péjoratif) Marcher à petits pas, sans guère soulever les pieds du sol.
    • La serveuse repart en traînant la savate et allume une vieille TV accrochée dans un coin de l'ancien bus. — (Jeff Balek, Le Rêve Oméga, tome 2 : Peaux de pierre, Éditions Bragelonne, 2014, chap. 30)
  2. (Péjoratif) (Sens figuré) Mener, de-ci de-là, une vie oisive et désœuvrée.
    • Après Fred qui traîna longtemps la savate, un peu partout, pour échouer on ne sait trop comment à La Réunion et en revenir des années plus tard avec une doudou, Amandine Gomez et un petit quarteron… — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 24)
    • Il y a quelque temps, un pilote sans emploi est venu à plusieurs reprises me voir pour me demander du travail. Un homme au bout du rouleau qui traînait la savate dans Paris. — (Raymond Thiry , Ma mission au Tibesti à bord du D.C. 4, Éditions de La Table ronde, 1977, p. 49)

VariantesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier