tranchier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Le TLFi[1] propose :
  1. un étymon latin *trinicare (« couper en trois ») dérivé de trini (« par trois, à chacun trois ») motivé par la forme de la variante trenchier, trencier et de l’occitan et catalan trencar ;
  2. un étymon gaulois *trincare, *trancare (« couper »), a rapprocher du latin trunco, truncare (« couper, tronquer, trancher »), à côté de tronco (« tronc »), l’espagnol a tranca (« barre, gourdin ») ; voir trançon, le moderne tronçon.

Verbe Modifier

tranchier \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Trancher, couper.
    • Li rois li fist jurer, ains qu’il venist arrier,
      Qoe s’il les poïst mais ne tenir ne baillier,
      Tous li ors que Dex fist, ne lor auroit mestier
      Que il ne lor feïst tous les membres tranchier.
      — (La Chanson des quatre fils Aymon, ca XIIe siècle, transcription de Ferdinand Castets, 1909)
  2. Miner, faire sauter.
  3. Retrancher, enlever l’usage de.
  4. Faire office d’écuyer tranchant.

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

Nom commun Modifier

tranchier \Prononciation ?\ masculin

  1. (Infinitif substantivé) Tranchée.

Verbe 2Modifier

tranchier \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Variante de transir : « changer d’état ».
    • on y met (dans le lait) un peu d'eau pour le faire trencher et enaigrir.

RéférencesModifier