Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin transcribere, composé de trans- et scribere « écrire ».

Verbe Modifier

transcrire \tʁɑ̃s.kʁiʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Copier un écrit.
    • C’est le donataire qui doit faire transcrire la donation. — (Louis Flandin, De la transcription en matière hypothécaire, 1861)
  2. (Musique) Noter de la musique pour un instrument autre que celui pour lequel elle a été écrite.
    • Après tout, je n’étais qu’un ethnologue de hasard tandis que je savais écouter, transcrire et analyser la musique. — (Simha Arom, La fanfare de Bangui, 2013)
  3. Opération qui consiste à substituer à chaque phonème (on parle alors de transcription phonologique) ou à chaque son (transcription phonétique) d’une langue un graphème ou un groupe de graphèmes d’un système d’écriture.
    • L’étudiant devra donc transcrire en alphabet phonétique soit un fragment de discours oral, soit un texte écrit tel qu’il pourrait être oralisé. Dans le cas d’un discours oral, l’étudiant doit transcrire ce qu’il entend. — (Manuel Jobert, ‎Natalie Mandon, Transcrire l’anglais britannique & américain, 2009)
    • On continue ainsi, jusqu’à nos jours, à réciter sous le nom de voyelles une série de cinq timbres vocaliques transcrits par un signe particulier dans l’alphabet latin. — (Jacques Chaurand, Histoire de la langue française, 2011)
  4. (Génétique) Actions conjointes de divers mécanismes biologiques, aboutissant en une copie modifiée et simplifiée de l'ADN en ARN.

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier