Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle) Origine incertaine. Probable dénominal du moyen français trac (« piste, trace »).

Verbe Modifier

traquer \tʁa.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Chasse) Fouiller un bois pour en faire sortir le gibier.
    • Traquer un bois pour prendre un loup.
  2. Faire une enceinte dans un bois, de manière qu’en la resserrant toujours on force les bêtes à entrer dans les toiles ou à passer à portée des coups des chasseurs.
    • Traquer un loup dans un bois.
  3. (Par extension) Poursuivre, cerner pour s'emparer.
    • Il s'agissait de découvrir cette pêche du fond des temps consistant à traquer le hareng côtier quand, entre octobre et novembre, il passe au large de la Côte d'Opale, […]. — (Jacky Durand, La nuit où le hareng sort, dans Libération (journal) du 29 novembre 2010, p.30-31)
  4. (Spécialement) Poursuivre quelqu’un avec acharnement et sans lui laisser d’issue pour s’échapper.
    • Non contents de traquer les fourrageurs et d'enlever les hommes isolés, les Indiens commençaient à menacer ouvertement la place. — (Washington Irving, Voyages et découvertes des compagnons de Colomb, Paris : librairie Hachette & Cie, 3e éd., 1893, chap.6)
    • La police le traquait déjà. Il le savait. Il attendait qu'elle vînt, sans s'émouvoir. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier