Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De la réputation des Romains d’avoir accompli des travaux herculéens, particulièrement la construction des aqueducs et des routes antiques.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
travail de Romain
\tʁa.vaj də ʁɔ.mɛ̃\
travaux de Romain
\tʁa.vo də ʁɔ.mɛ̃\

travail de Romain masculin

  1. Tâche, travail difficile, une œuvre énorme, considérable. — Note : S’emploie quasiment toujours au singulier.
    • En 270, le sage Aurélien, le vainqueur de Zénobie, ne trouvant rien à faire bâtir dans cette Rome encombrée de monuments, éleva l’enceinte murale qui porte son nom, et qui avait soixante milles de circonférence. Deux cent mille ouvriers furent employés à ce travail de Romain. — (Joseph Méry, Une histoire de famille, Michel Lévy frères, 1856, p. 267)
    • Je fais un travail de Romain, comme tous les maris, pour m’assurer le plus possible de ce que je ne voudrais pas savoir ! — (Victorien Sardou, Les Diables noirs, Michel Lévy frères, 1864, acte III, scène 10, p. 155)
    • Un travail de Romain, un boulot où on se casse le dos, où on s'abîme les mains, quelque chose qu'on fait quand on a seize ans et des épaules, quand on ne sait rien faire d'autre. — (Philippe Besson, Son frère, Julliard, 2001)

Variantes orthographiquesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier