Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
traversée traversées
\tʁa.vɛʁ.se\
 
Attention : Traversée d’enfants. (1)
 
Traversée simple à 90°. (4)

traversée \tʁa.vɛʁ.se\ féminin

  1. Action de traverser.
    • Lors de la traversée par les cellules épithéliales ou par les cellules transporteuses d’antigène, la dissémination virale est probablement plus lente […] — (Laurent Bélec, directeur, Transmission sexuelle de l’infection par le VIH, éd. John Libbey Eurotext, 2007, page 165)
    • Ceux qui ont fini travaillent au brouillon sur leur devoir du soir : la description par un témoin oculaire de la traversée des Alpes d’Hannibal. La consigne indique : « Tu dois montrer à quel point c’était une aventure complètement folle. » — (Peter Gumbel, Ces écoles pas comme les autres. À la rencontre des dissidents de l’éducation, La Librairie Vuibert, 2015)
    • À la tombée du jour, ou sous la pluie, lorsque les parapluies sont de sortie, la scène de la traversée du carrefour par les hordes de piétons est tout simplement incroyable ! — (Petit Futé Japon, 2018/2019)
    • La traversée du village, de l’église à la gare ou inversement, prenait un temps considérable pour les promeneurs parce qu’il fallait s’arrêter tout le temps pour dire bonjour à chacun. — (Jean-Pierre Le Goff, La Fin du village : Une histoire française, chap. 3, Éditions Gallimard, 2012)
  2. (Marine) Action de traverser la mer ; trajet qui se fait par mer, d’une terre à une autre.
    • La traversée jusqu’à Cap Stewart, puis l’entrée dans l’Inlet furent facilitées par l’état très lâche des glaces. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Les îles Galapagos, mon escale prévue, n’étaient qu’à huit cent milles à vol d’oiseau, mais malgré la courte distance, c’était une longue traversée […] — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Après soixante heures de traversée, nous jetons l’ancre devant Thorshavn, capitale des Féroë. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, E. Plon & Cie, Paris, 1883, page 31)
  3. (Figuré) La vie, considérée comme un passage.
    • C'est par ces matins trop beaux de printemps, trop vifs, trop joyeux pour qui n'est plus très jeune, qu'il me semble être embarqué pour une traversée que tant d’autres ont faite avant moi, et qui ne paraît longue qu'au départ. Il faut bien regarder ce printemps à Nollet, car le port m'attend où je débarquerai, comme les autres. — (José Cabanis, Les cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, page 78.)
  4. (Chemin de fer) Dispositif permettant à deux voies de se croiser à niveau, avec ou sans possibilité de changement de voie.

HyperonymesModifier

(Sens 4)

HyponymesModifier

(Sens 4)

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe traverser
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
traversée

traversée \tʁa.vɛʁ.se\

  1. Participe passé féminin singulier de traverser.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier