Voir aussi : Traverse, traversé

Étymologie

modifier
Déverbal de traverser

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
traverse traverses
\tʁa.vɛʁs\
 
Rails et traverses en bois. (6)
 
La traverse pour la lettre « e ». (12)

traverse \tʁa.vɛʁs\ féminin

  1. (Vieilli) (Canada) Action de traverser.
  2. Voie ou rue transversale qui relie une rue à une autre.
    • J’avais pris par la traverse qui raccourcit de moitié la distance de la gare à chez moi... — (Octave Mirbeau, Le Colporteur, 1886)
  3. (Populaire) Par métonymie, chemin de traverse.
    • Entre le point où s’arrêtait le chemin de fer et le village où nos cousins demeuraient, pendant le long trajet en voiture, notre petit cocher de louage prit des traverses risquées, ne se reconnut plus et nous égara, dans les recoins du reste les plus délicieux. — (Pierre Loti, Le Roman d'un enfant, 1890)
    • — J’ai pris ses paquets de hardes et je l’ai conduite par la route jusqu’en vue des Moulinettes. Après, je m’en suis retourné par la traverse parce que je n’aime pas être vu sur les chemins en temps d’ouvrage. — (Ernest Pérochon, Nêne, 1920)
    • Je peux emprunter une traverse, mais là c'est carrément le Paris-Dakar ; je ne donne pas cher de mes amortisseurs et de mes pneus. Ce chemin est chaotique. — (La Dépêche, Éoliennes : «Nous ne voulons pas être pris en otages ! », 16 juin 2017)
  4. (Vieilli) ou (Canada) Voie ou passage.
    • Ce corridor vise principalement à inciter les visiteurs du Zoo qui garent leur voiture dans le secteur de la rue Conrad à se diriger vers l’intersection du boulevard David-Bouchard et de la rue Saint-Hubert, où une traverse piétonnière protégée sera implantée aux feux de circulation au début de l’été. — (La Presse, Un corridor piétonnier divise les élus, 9 juin 2017)
  5. (Architecture) Pièce qu’on met en travers de certains ouvrages pour les assembler, pour les affermir.
    • On n’a que des boulons d’assemblage ; les croix de Saint-André même sont prises chacune aux extrémités et en deux points intermédiaires entre les traverses qui les moisent. — (M. Debonnefoy, « Emploi des moises dans la construction des wagons », mémoire n° 29, Mémoires et compte-rendu des travaux de la Société des ingénieurs civils de France, année 1851, Paris, page 288)
    • Lartigaud monta la caisse sur les roues, puis il lui ajouta, en guise de brancard, un bâton qui, muni d’une traverse, formait la croix. Quand toutes ces opérations furent terminées, il avait fabriqué une charrette. — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 32)
  6. (Chemin de fer) Pièce généralement en bois ou en béton, située sous une paire de rails, et placée à intervalle régulier, qui sert à maintenir fixe la distance entre les deux rails, et l’inclinaison de ces rails.
    • Un fil télégraphique reliait les travaux avec Mikhaïlov, d’où partaient sur un petit chemin de fer Decauville, les trains qui apportaient les rails et les traverses. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, chapitre VII, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • La voix du négociant — merrains, traverses de chemin de fer et bois de mine — a quelque chose d’insolitement grave. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  7. (Automobile) Pièce mécanique constitutive du châssis d’une automobile.
  8. (Serrurerie) Barre transversale qui sert à maintenir et à fortifier les barreaux.
    • Les traverses d’une grille.
  9. Dans le sud-Est ou le Centre de la France, vent d’Ouest. En particulier, un vent qui traverse la vallée du Rhône (d'où son nom).
  10. (Canada) (Marine) Chemin ou passage suivi par un traversier sur un lac ou cours d'eau.
  11. (Sens figuré) Obstacle, travers.
    • « Voilà un terrible temps, monsieur le Baron, et je regrette pour vous de vous voir partager notre mauvaise fortune, mais ce sont traverses passagères, et quoique nous n’allions guère vite, cependant nous nous rapprochons de Paris. — (Théophile Gautier, Le capitaine Fracasse, 1863)
    • Ce qu’ils attendaient, eux aussi, ce n’était rien peut-être qu’un beau mensonge qui les aidât dans cette nouvelle traverse inattendue de leur vie, dans ce couloir sombre par où, bon gré mal gré, il leur fallait passer et d’où ils ne savaient s’ils sortiraient morts ou vivants. — (Jean Guéhenno, Journal d’un homme de 40 ans, Grasset, 1934, réédition Le Livre de Poche, page 175)
    • Écoute, j’ai eu mes traverses, moi aussi ! — (Georges Bernanos, Journal d’un curé de campagne, 1936, réédition Le livre de poche, 1968, page 173)
    • Nous imaginions des traverses à notre amour pour nous donner la joie de les écarter. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 24)
    • Il a eu bien des traverses.
    • Il a essuyé bien des traverses.
    • Malgré toutes les traverses qu’il a eues.
    • Après tant de traverses.
  12. (Typographie) Partie oblique de certaines lettres (par exemple Y) ou barre horizontale qui traverse le fût d’une lettre (comme t ou f).

Synonymes

modifier
typographie

Hyponymes

modifier

Chemin de fer

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe traverser
Indicatif Présent je traverse
il/elle/on traverse
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je traverse
qu’il/elle/on traverse
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
traverse

traverse \tʁa.vɛʁs\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de traverser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de traverser.
    • On côtoie ensuite la rive droite du Loing par un chemin ombragé fort agréable, qui traverse la Croisière, Dordives, où l’on entre dans le département du Loiret, Ferrières, Puits-la-Lande et Montargis, ville agréablement située sur la rivière et le canal du Loing. — (Eusèbe Girault de Saint-Fargeau, Panorama pittoresque de la France, Paris, Firmin-Didot, 1839, page 2)
    • Il traverse la rue, les mains dans les poches de son autocoat, la deffe à carreaux inclinée sur l’oreille. — (Léo Malet, L’envahissant cadavre de la plaine Monceau, 1959, chapitre VII)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de traverser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de traverser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de traverser.

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • traverse sur l’encyclopédie Wikipédia  
  •   traverse figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : typographie.
  •   traverse figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : voie ferrée.

Références

modifier

Étymologie

modifier
(Date à préciser) Du latin transverso.

traverse \ˈtɹæv.əs\ ou \tɹə.ˈvɜːs\

  1. Traverser.
    • He knew only that he had passed far beyond the town limits and was traversing a lonely region by a road that bore no resemblance to the one by which he had left the village. — (Ambrose Bierce, A Wireless Message, 1905, édition 2008, ISBN 978-0-141-03881-0)
      Il savait seulement qu’il était passé loin au-delà des limites de la ville et traversait une région isolée par une route qui ne présentait aucune ressemblance avec celle par laquelle il avait quitté le village.

Prononciation

modifier
  • Royaume-Uni (Sud de l'Angleterre) : écouter « traverse [Prononciation ?] »