Voir aussi : Tribade, tribadé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1566) Via le latin tribas, tribadis, du grec τριβάς, τριβάδος, tribás, tribádos[1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
tribade tribades
\tʁi.bad\

tribade \tʁi.bad\ féminin

  1. (Désuet) Lesbienne.
    • Telles femmes qui aiment cet exercice ne veulent souffrir les hommes, mais s’adonnent à d’autres femmes, ainsi que les hommes mêmes, s’appellent tribades, mot grec dérivé, ainsi que j’ai appris des Grecs, de τρἱβω, τρἱβειν, qui est autant à dire que fricare, frayer, ou friquer, ou s’entrefrotter. — (Brantôme [Pierre de Bourdeille], Vies des dames galantes, 1666, Gallimard (Folio classique), 1995)
    • La belle vierge Camille, belle et généreuse […] le [Turnus] vint trouver seulement avec trois fort honnêtes et belles dames de ses compagnes, qu’elle avait élues pour ses grandes amies et fidèles confidentes, et tribades pensez, et pour friquarelle ; et pour l’honneur en tous lieux s’en servait, comme dit Virgile en ses Æneïdes [sic]. — (Brantôme [Pierre de Bourdeille], Vies des dames galantes, 1666, Gallimard, Folio classique, 1995)
    • La Novice devait au moins en montrer seize. Chaque tribade chuchotait à la Présidente son opinion. Sapho fut élue à l’unanimité. — (Mathieu-François Pidansat de Mairobert, Confession d’une jeune fille, Gallimard, 2006)
    • C’était une tribade, qui n’aimait des plaisirs de l’amour que ceux que lui donnait la femme. — (Edmond et Jules de Goncourt, Journal, 1879 —cité par CNRTL)
    • N’entrez jamais dans un bordel pour demander une tribade quand vous n’avez pas vingt francs sur vous. — (Pierre Louÿs, Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation, 1926)
    • Toute femme suspectée d’avoir des rapports avec une autre femme était considérée comme une tribade, comme une fricatrice, car elle usurpait à l’homme le rôle qui procédait du frottement. — (Georges Zimra, La Passion d’être deux : le sexe ineffable, Érès, 1998, page 191)
    • Les jardins publics, les commerces ou les cafés deviennent autant de lieux de dépravation encouragée. Acclimatée, Fernande devient tribade ordinaire de la princesse Alice, 19 ans, « bouche très sensuelle, fesses peu développées ». — (Nicolas Dufour, Tribade, disciple saphique)

DérivésModifier

SynonymesModifier

→ voir lesbienne

TraductionsModifier

→ voir lesbienne

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe tribader
Indicatif Présent je tribade
il/elle/on tribade
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je tribade
qu’il/elle/on tribade
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
tribade

tribade \tʁi.bad\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de tribader.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de tribader.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de tribader.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de tribader.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de tribader.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier