FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1482) De tripot.

Verbe Modifier

tripoter \tʁi.pɔ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Manier avec insistance, maladroitement, indiscrètement.
    • N’ai-je pas été parfois magnifiquement heureux avec ma nonne et souvent au moment même où nous tripotions les cadavres sur toutes les coutures. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 346)
    • […] sans ralentir de pédaler et baissant la tête, faisant semblant de tripoter mon frein avant, j’arrive à la hauteur de la rue Pasteur. — (André Courvoisier, Le Réseau Heckler : De Lyon à Londres, France-Empire, Paris, 1984, page 215)
    • Elle tripote, ça lui suffit, le feu qu’est sous la cendre, entre deux forêts mortes, avec ses doigts. — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932 (réédition Gallimard, Folio #28, 2019, page 454)
    • Cet enfant a tellement tripoté son jouet qu’à la fin il s’est cassé.
  2. (Spécialement) Toucher ou caresser avec insistance.
    • Un soir qu’ils étaient tous ensemble, la conversation s’arrêta sur l’abominable Pichet, le buraliste du coin, connu pour ses humeurs avinées et l’absence de scrupules avec laquelle il exploitait une jeune fille que l’assistance publique lui confiait pendant les vacances scolaires. Lucile était persuadée qu’il la tripotait. — (Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit, J.-C. Lattès, 2011)
    • Ça te choque, ce que je dis ?
      — Non. Mmmmmpfff. Si tu continues de te tripoter les nichons et la chatte, ça va gicler, je te préviens.
      — (Pierre Lucas, Police des mœurs, n° 159 : Le Denier du cul, édition Vauvenargues, 2014, chapitre 1)
    • La sanctuarisation des plus jeunes comme la judiciarisation des actes pédocriminels ne datent que des années 1980. L’Église n’est pas la seule institution où, jusqu’à récemment, on ne faisait pas un drame quand un enfant avait été tripoté. — (Josselin Tricou « Le problème de l’Église, est de lier le pouvoir à des enjeux de sexualité », propos recueillis par Camille Bauer, jeudi 21 février 2019, dans L'Humanité (www.humanite.fr))
  3. (Familier) (Figuré) Manigancer.
    • Je ne sais ce qu’ils tripotent ensemble mais ça me paraît louche.
    • C’est un tel qui a tripoté tout cela.
  4. Falsifier ; arranger à son profit.
  5. (Familier) Jouer aux cartes.
    • […] jusqu’au bout fidèle de quatre à huit à la table de jeu où il tripotait des cartes. — (José Cabanis, Les cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, page 67)

tripoter intransitif

  1. (Familier) Faire des tripotages ; intriguer.
    • Il a tripoté dans des affaires malhonnêtes.
    • Les écus qui ont permis au fils de faire carrière viennent de là. Qui sait même si le vieux n’a pas tripoté dans les fournitures militaires ? — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 162)

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier