trompe-la-mort

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du verbe tromper et de mort.

Nom commun Modifier

Singulier et pluriel
trompe-la-mort
\tʁɔ̃p.la.mɔʁ\

trompe-la-mort \tʁɔ̃p.la.mɔʁ\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (Familier) (Vieilli) Personne que la mort semble épargner malgré un âge très avancé, une maladie grave ou de grands dangers.
    • On les appelait parfois les die hards, les trompe-la-mort. Sexagénaires ventripotents ou septuagénaires replets, ils se déguisaient pour ressembler aux jeunes gens qu’ils avaient été : canotiers de paille et vestes en madras, un peu risibles, attendrissants et encombrants. — (Philippe Labro, L’étudiant étranger, Gallimard, 1986, pages 278-279)
  2. Personne qui accomplit des actes dangereux au risque de se tuer.
    • Tous les Trompe-la-mort fin ronds défoncés, titubant dans tous les coins de village depuis quatre jours. Une foiridon phénoménale !… — (Alphonse Boudard, Bleubite, La Table ronde, Paris, 1975)
    • Pendant longtemps, les reporters de guerre ont été considérés comme des trompe-la-mort à l’expérience incommunicable. — (Claire Guillot, Les photographes, précaires de guerre sur LeMonde.fr, Le Monde. Mis en ligne le 18 septembre 2017, consulté le 1er novembre 2017)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier