FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Verbe1) (XVe siècle) En ancien français trochier.
(Verbe2) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe 1 Modifier

troquer \tʁɔ.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Échanger, donner en troc.
    • Chaque fjord islandais a un petit chef-lieu […]. Dans ces localités résident des marchands qui troquent contre les marchandises du Danemark les produits de l'Islande : poissons séchés, fourrures, peaux de phoque, huile de baleine, etc. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 58)
    • Il reprit son habit galonné, qu'il troqua bientôt contre les haillons d'un mendiant. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • Elle ne parle pas ce langage, bien sûr ! Oserait-elle troquer le doux roucoulement méridional contre cette brocaille sèche, ce brocard de pierrailles qu’on jurerait de l’allemand ? Ah ! pécheresse ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Verbe 2Modifier

troquer \tʁɔ.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Réaliser, sur une aiguille à coudre , l'opération de la troque.

PrononciationModifier

RéférencesModifier