Voir aussi : Trottoir

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1577) Du verbe trotter avec le suffixe -oir.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
trottoir trottoirs
\tʁɔ.twaʁ\
 
Un trottoir.

trottoir \tʁɔ.twaʁ\ masculin

  1. Espace surélevé ménagé sur le côté d’une chaussée, d’un quai, d’une rue pour le passage des piétons.
    • Une pluie glacée tombait dans les rues miroitantes. Je marchais le long des boutiques, m’appuyant au rebord des devantures pour ne point m’écrouler sur le trottoir. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Quelle cohue sur les trottoirs et comme il est difficile de se mouvoir parmi ces gens qui, sans penser à mal, vous coudoient ! — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • […] rien ne resplendit plus, après minuit, que cinq ou six débits mal fréquentés dont l’éclairage ourle le trottoir d’un morne flamboiement. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Mais lorsque Aimery mit pied à terre sur le trottoir de la gare, il lui resta encore un peu de doute, c’est-à-dire une espérance. — (Pierre Louÿs, Psyché, 1927, p. 115)
    • Mais il y a aussi le flot ininterrompu des brochures et opuscules sur l’islam qui encombrent les kiosques et les étalages de livres sur les trottoirs des grandes villes d’Égypte. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p. 135)
    • Émile vit dans une ville, petite, quiète, une ville aux rues propres, aux trottoirs nets et les façades des maisons rénovées, excepté quelques-unes dans les ruelles au nord. Le balayeur n’oublie pas la plus minime impasse […] — (Marcelle Gay, Profil perdu, L’Âge d’Homme, 1984, p. 38)
    • Le pourpier pousse partout, dans les jardins mais aussi entre les pavés, les murs, les trottoirs, et tous ces interstices urbains dans lesquels la nature sait si bien se glisser. — (Le pourpier, un légume oublié Le pourpier, un légume oublié, M le mag, Camille Labro, 4 octobre 2018)
  2. (Figuré) (Populaire) Bord d’une tarte, d’une pizza.
    • D’habitude je ne mange jamais le trottoir mais là il était hors de question de faire un tel gâchis. Les ingrédients de la pizza étaient particulièrement frais et les anchois n’étaient pas collés à la sauce tomate. — (delicatesseny, le blogue gourmand à New York)
  3. (Québec) (Cuisine) Nom d’une sorte de pâtisserie, consistant en une pâte feuilletée, généralement rectangulaire, avec une garniture fruitée recouverte de lanières de pâte entrecroisées, dont l’aspect rappelle celui d’un trottoir [1].

SynonymesModifier

ComposésModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • trottoir sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AfrikaansModifier

ÉtymologieModifier

Du français.

Nom commun Modifier

trottoir \Prononciation ?\

  1. Trottoir.

SynonymesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français.

Nom commun Modifier

trottoir \Prononciation ?\

  1. Trottoir.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 97,0 % des Flamands,
  • 98,6 % des Néerlandais.


PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]