Voir aussi : Tulle, Tülle

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De Tulle, ville d’où ce textile est originaire.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
tulle tulles
\tyl\

tulle \tyl\ masculin

  1. Tissu mince, léger et transparent, en coton, soie ou matière synthétique, qui s’emploie pour réaliser des rideaux, des voilages, des toilettes de femme.
    • Et cependant les sabots garnis de dentelles découvraient admirablement ses bras nus, la gorge s'encadrait dans le pur corsage aux tulles jaunis, aux rubans passés, qui n'avait serré que bien peu les charmes évanouis de la tante. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)
    • [...] la jolie Mlle Schontz que sa joue en fleur un peu hâlée et sa coiffe alsacienne aux ailes de tulle noir faisaient ressembler à une rose sauvage de Guebwiller ou de Rouge-Goutte sur laquelle se serait posé un papillon… — (Alphonse Daudet, Le caravansérail, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 113.)
    • Des tulles brodés, très riches, et des pièces de soie orientale, lamées d’argent, servaient de fond à cette décoration géante. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • On déposa les cadeaux au milieu de la cour. On les recouvrit d'un tulle rouge. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Île-de-France) : écouter « tulle [tyl] »

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Same du NordModifier

Forme de verbe Modifier

tulle /ˈtulːe/

  1. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de tullet.
  2. Thème négatif au présent de l’indicatif de tullet.
  3. Deuxième personne du singulier du présent de l’impératif de tullet.
  4. Thème négatif au présent de l’impératif de tullet.