FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin unisonus (« de son uniforme, d’un son »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
unisson unissons
\y.ni.sɔ̃\

unisson \y.ni.sɔ̃\ masculin

  1. (Musique) Son unique chanté par deux ou plusieurs voix, joué par deux ou plusieurs instruments.
    • Chacune peut éventuellement être doublée à l’octave, et elles évoluent soit parallèlement, soit en partant de et/ou [sic] aboutissant à un unisson. — (Jacques Viret, Le Chant grégorien, Éditions Eyrolles, 2012, p.121)
    • Le second sujet est en la majeur et, si la ritournelle du premier se terminait de manière insolite par un unisson s'achevant forte à la dominante de la mineur, celle qui suit le second motif débouche sur un passage apparemment plus calme, […]. — (François-René Tranchefort, Guide de la musique symphonique, Fayard, 1986)
    • Les chants dansés sont remarquables par leur stricte homophonie (chants à l’unisson), l'usage de ce qui ressemblerait à du sprechgesang, et surtout le caractère très composé, très construit de ceux-ci, qui comportent tous un début et une fin nettement définis. — (Charles Duvelle, Aux sources des musiques du monde : Musiques de tradition orale, UNESCO, 2010, p. 26)
  2. (Sens figuré) Accord ; conformité d’idées, de sentiments, etc.
    • Il est donc possible d'utiliser le concept d’unisson pour désigner le lieu de notre problématique : pour advenir, les occasions d'expérience exigent l'existence d'un unisson qui requiert, lui, un principe harmonisateur distinct du canevas mondain. — (Michel Weber, La dialectique de l'intuition chez Alfred North Whitehead, Walter de Gruyter, 2005, page 186)
    • Le rire, créateur d'un unisson social. — (Jacques Fédry, Anthropologie de la parole en Afrique, Karthala, 2010, page 326)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussiModifier

  • unisson sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier