Étymologie

modifier
(Siècle à préciser) Adjectif dérivé de université, avec le suffixe -aire.

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
universitaire universitaires
\y.ni.vɛʁ.si.tɛʁ\

universitaire \y.ni.vɛʁ.si.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. De l’université, voire par extension de l’enseignement supérieur.
    • Les auteurs ont présenté à des étudiants universitaires des personnes souffrant de bégaiement et à qui on avait accolé une vignette explicative des causes à l'origine de leur bégaiement. — (David Bourguignon & Stéphanie Demoulin, « Bégaiement et stigma social », chap. 13 de Les bégaiements de l'adulte: Première synthèse des connaissances, sous la direction de Bernadette Piérart, éd. Mardaga, 2013)
    • Diplôme universitaire.
    • Calendrier universitaire.
  2. Relatif à l’université.
    • Il se spécialise en linguistique à l'université de Leipzig (1895-1896) et, de retour à Groningue, rédige un travail universitaire sous la direction du sanskriste Speiger, Le Vidûsaka dans le théâtre indien. — (Jean-Claude Margolin, « Huizinga Johan (1872-1945) », dans Dictionnaire d'esthétique, Encyclopaedia Universalis, 2017)
  3. Qui appartient à l’université.

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
universitaire universitaires
\y.ni.vɛʁ.si.tɛʁ\

universitaire \y.ni.vɛʁ.si.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui fait partie de l’Université.
    • – Le mingrélien ! Fichtre, dit-il, quand il apprit l’objet de mes études présentes. Et vous pensez l’utiliser à quelque chose, votre mingrélien ? ajouta-t-il avec ce sens des réalités qui caractérise de plus en plus les universitaires français. — (Pierre Benoit, La Chaussée des géants, 1922, Albin Michel, réédition Le Livre de Poche, page 29)
    • Ils organisèrent des manifestations tapageuses dégénérant souvent en pugilats, contre des universitaires ou des dramaturges juifs. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Bien sûr, Barack Obama est métis, fils d'un universitaire kenyan, noir d'ébène, et d'une fille du Kansas, « blanche comme le lait », comme il aime à la décrire. — (Guillaume Debré, Obama, les secrets d'une victoire, Fayard, 2008, chapitre 1)
  2. (Québec) Personne qui détient un diplôme d’une université.

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier