Voir aussi : utilite

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Du latin utilitas.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
utilité utilités
\y.ti.li.te\

utilité \y.ti.li.te\ féminin

  1. Caractère de ce qui est utile.
    • La lutte des intérêts matériels et des principes moraux, de l’utilité et du devoir, du matérialisme et du spiritualisme, se représente ici avec une nouvelle force, et sous un point de vue encore plus important. — (Pellegrino Rossi, Traité de droit pénal, 1829, p. 180)
    • Le seigneur viscontier qui ne trouvait pas d’endroit convenable pour établir la fourche patibulaire, pouvait même contraindre le propriétaire d’un champ à lui céder l’emplacement dont il avait besoin : c’était une application anticipée de la loi d’expropriation pour cause d’utilité publique. — (Edmond Lecesne, Exposé de la législation coutumière de l’Artois, page 126, 1869)
    • Il était vêtu un peu dans le genre boy-scout, avec pendu à sa ceinture un couteau à nombreuses lames et probablement peu d’utilité, une boussole, un sifflet, etc. […] — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • J’essayais de leur faire voir que l’utilité est un concept plus vaste qu’ils ne le croyaient, qu’une connaissance, obligatoire ou pas, peut bien sûr avoir une utilité directe (savoir construire une maison, retirer une tumeur d’un cerveau, éviscérer un orignal), mais aussi indirecte (développer une compétence qui nous aide à en acquérir d’autres, par exemple). — (Thomas Ouellet-St-Pierre, « Laisser une trace », Blogue Edgar, 15 novembre 2017)
  2. (Économie) Intérêt, profit.
    • Les physiocrates paraissaient disposés à sacrifier les individus à l’utilité générale ; ils tenaient fort peu à la liberté et trouvaient absurde l’idée d’une pondération des pouvoirs ; […] — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. III, Les préjugés contre la violence, 1908, p. 140-141)
  3. (Théâtre) Emploi des acteurs qui jouent toutes sortes de rôles de peu d’importance.
    • Elle joue les utilités.
    • Certains auteurs poussent des « utilités » sur le devant de la scène et présentent leur héros fugitivement en profil perdu. Le lecteur ne s’y trompe pas : il a feuilleté le dernier chapitre pour voir si le roman finissait bien, il sait que le jeune homme pâle, contre la cheminée, a trois cent cinquante pages dans le ventre. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 204.)
    • Un bonheur ne venant pas seul, Robert est reçu à l’entrée au Conservatoire (1942), classe de Béatrix Dussane : « Je n’étais pas dupe, j’étais une utilité ». — (Article « Robert Dhéry », Wikipédia)
  4. (Industrie) Fluides et produits qu'il faut fournir à une installation pour ses besoins en énergie motrice, chaleur et services auxiliaires

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • utilité sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

utilité \Prononciation ?\ féminin

  1. Utilité.

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier