vénéneux

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVe siècle)[1] Composé de venin et -eux → voir venimeux.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin vénéneux
\ve.ne.nø\
Féminin vénéneuse
\ve.ne.nøz\
vénéneuses
\ve.ne.nøz\

vénéneux \ve.ne.nø\

  1. Qui a du venin, qui empoisonne, en parlant des végétaux ou des animaux qui, ingérés comme aliment, agissent à la manière d’un poison. Note :   Ne pas confondre avec venimeux.
    • Plante vénéneuse.
    • Fruit vénéneux.
    • Le suc de la ciguë est vénéneux.
    • Le poisson fugu est vénéneux.
    • « il y a quatre châteaux, fort grand nombre de beaux étangs, belles chasses où n’habitent aucunes bêtes vénéneuses, ni nulles mouches, deux cents futaies, autant de fontaines, nommément la fontaine de Belenton, auprès de laquelle le chevalier Pontus fit ses armes. » — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe, 1841, Première partie/Livre II)
  2. (Par extension) Se dit aussi des matières inorganiques ou de synthèse.
    • Les produits font l’objet d’un classement en 8 catégories de substances et préparations vénéneuses et 6 catégories de substances et préparations dangereuses, qui en déterminent l’emballage et l’étiquettage commercial sur lequel on peut lire la nature des risques et des conseils de prudence. — (Jean-François Abgrall et ‎Alain Soutrenon, Protection phytosanitaire : Guide technique du forestier méditerranéen, CEMAGREF, 1991)
    • Le cuivre forme des sels vénéneux.
    • Toutes les préparations à base de plomb sont vénéneuses.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier