vétiller

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Probable dérivé du moyen français vette (« ruban »), avec le suffixe -iller. Vette est issu de l’ancien français vete (« courroie »), du latin vitta « id. ». Le sens primitif de vétiller est sans doute « s'occuper de rubans » c’est-à-dire de choses futiles.

Verbe Modifier

vétiller \ve.ti.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) S’amuser à des vétilles.
    • Il ne fait que vétiller.
    • Il vétille toujours.
  2. (Vieilli) Faire des difficultés sur de petites choses.
    • On ne peut rien faire avec lui, parce qu’il ne cesse de vétiller.
    • quoique si l'on vouloit vétiller, on trouveroit peut-être, en relisant l'histoire avec une certaine attention— (Jean-Baptiste Constantin, Profession de foi d'un ami de Louis-le-Désiré, ou Réponse à la lettre d'un Français au Roi, 1815)

DérivésModifier

SynonymesModifier

→ voir pinailler (2)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier