Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin validitas (« force, vigueur »), pour le sens juridique, on dit aussi qu’une loi « entre en vigueur » lorsqu’elle est validée.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
validité validités
\va.li.di.te\

validité \va.li.di.te\ féminin

  1. Caractère de ce qui est valide ou valable.
    • Les députés se demandèrent donc si la sanction royale étaient indispensable à la validité des textes constituants. […]. Les lois constitutionnelles ne devaient donc pas être sanctionnées par le roi. — (Jacques Godechot, Les constitutions de la France depuis 1789, Garnier-Flammarion, 1970, p.28)
    • Cette nomenclature binomiale a été introduite, en botanique d'abord puis en zoologie, par le célèbre naturaliste suédois Cari von Linné (1707- 1778); elle est devenue une règle internationale non sans donner lieu à d’interminables querelles de spécialistes sur sa validité lorsqu'on l'applique aux animaux domestiques. — (Roland Jussiau, Louis Montméas & Jean-Claude Parot, avec la participation de Michel Méaille, L'élevage en France: 10 000 ans d'histoire, Dijon : Educagri Éditions, 1999, p. 79)
    • Les sources d’information appuyant la version alternative se trouvent surtout sur Internet. La validité des faits et des arguments rapportés dans de nombreux sites Web « amateurs » se révèle souvent douteuse ou carrément nulle. — (Louis Dubé, L’argument déterminant et les théories du complot, dans Le Québec sceptique, n° 67, p.5, automne 2008)
  2. (En particulier) Force, vertu que certaines choses reçoivent de l’accomplissement des formalités et des conditions qui leur sont nécessaires.
    • On lui conteste la validité de son titre.
    • La validité d’un acte.
    • La durée de validité d’un billet de chemin de fer.

AntonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier