FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de van avec le suffixe -erie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
vannerie vanneries
\va.nə.ʁi\

vannerie \va.nə.ʁi\ féminin

  1. Art du vannier.
    • N'oublions pas de mentionner ici l’osier qui croit dans quelques parties du centre et du sud-est du département ; […]. On l'utilise dans le pays de Vouziers pour la vannerie. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 103)
    • Il a posé sur ses genoux un panier d’un très beau travail de vannerie qui contient des œufs durs, porte des sandales de paille et des braies de paysans toutes reprisées auxquelles les lessives ont donné une belle teinte aubergine. — (Nicolas Bouvier, Le vide et le plein (Carnets du Japon, 1964-1970), Folio, page 22)
  2. (Par métonymie)
    1. Matériau utilisé par le vannier.
    2. Marchandise fabriquée par le vannier.
      • Les roseaux furent exploités jusque vers 1960, pour les confections de vannerie. Appelés « glageots » en patois local ils permettaient de fabriquer les « banses » ou paniers utilisés pour le ramassage des pommes de terre à la Verte Rue. — (Paul Delsalle & ‎André Gamblin, Histoire de la vallée de la Marque: de Mons-en-Pévèle au cœur de la métropole lilloise, Éd. des Beffrois, 1986, page 173)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier