Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Altération de velos (« étoffe à poil court et serré ») → voir velu, par adjonction d’un r.

Nom commun Modifier

Invariable
velours
\və.luʁ\

velours \və.luʁ\ masculin

  1. Étoffe à poil court et serré.
    • Et en même temps une portière de velours violet fleurdelisé d’or se soulevant, le duc distingua dans l’ombre la reine elle-même, […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. II)
    • Les clients […] s'installaient placidement, qui sur des banquettes de velours moelleux, qui dans le creux de fauteuils hospitaliers. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 78)
    • Mon attention a été attirée par un pantalon de velours côtelé, assez usagé, et qui séchait sur un fil de fer à proximité de la porte de la cuisine, ou plus précisément en face de cette porte. — (Jean-Charles Deniau & ‎Madeleine Sultan, Dominici, c'était une affaire de famille, L' Archipel, 2004)
    • – Qu'est-ce que vous vouliez écouter ? lui demanda le patron en jetant sur le velours vert de la piste les trois dés qu'il avait dans la main. — (Lorris Murail, Bleu cerise, Gründ, 2010)
  2. Toute matière ou chose qui par sa douceur ou son aspect, rappelle ce tissu.
    • Le velours de sa peau.
    1. (Par analogie) Tissu tégumentaire qui assure la protection, la vascularisation et l’innervation des bois chez la plupart des cervidés.
    2. Duvet couvrant certaines parties de la plante ou ensemble d’éléments végétaux fins et serrés rappelant l’aspect duveté du velours.
  3. (Spécialement) Boisson, aliment d'une grande douceur.
  4. Ensemble des fils de laine qui ne sont pas des fils de trame d’un tapis.
  5. (Linguistique) Mauvaise prononciation d’une liaison par addition d’un \z\ ; Voir « z’ ». Celle par addition d’un \t\ est appelée cuir.
    • Dire cent-z-étudiants ou donne-moi-z-en sont des velours courants.
    • Le moment du sermon faisait de ma mère une diablesse. Les cuirs, les « velours », les naïvetés chrétiennes d’un vieux curé paysan, rien ne la désarmait. Les bâillements nerveux sortaient d’elle comme des flammes. — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 106.)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • velours sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

velours \Prononciation ?\

  1. Velours.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 75,5 % des Flamands,
  • 87,7 % des Néerlandais.


PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]