Étymologie

modifier
(Date à préciser) De l’anglais ventilator, calque du latin ventilator (« vanneur »).

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin ventilateur
\vɑ̃.ti.la.tœʁ\

ventilateurs
\vɑ̃.ti.la.tœʁ\
Féminin ventilatrice
\vɑ̃.ti.la.tʁis\
ventilatrices
\vɑ̃.ti.la.tʁis\

ventilateur \vɑ̃.ti.la.tœʁ\ masculin

  1. Qui ventile.

Traductions

modifier

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
ventilateur ventilateurs
\vɑ̃.ti.la.tœʁ\
 
Un ventilateur.

ventilateur \vɑ̃.ti.la.tœʁ\ masculin

  1. Appareil qui sert à renouveler l’air dans un lieu fermé, dans une machine.
    • L'air chaud est introduit dans le tube au moyen d’un ventilateur ou d'un autre moyen analogue. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • J’allumais la cuisinière à gaz et contemplais la flamme bleue à filets roses-orangés ou la fleur de vapeur du ventilateur bourdonnant. — (Jean-Claude Boulliard, Pierres précieuses : Guide pratique d’identification, page 276)
    • D’un regard absorbé, elle fixa le petit ventilateur dont l’hélice pivotait sur un axe. Il se tournait posément vers la droite, attendait une seconde, puis avec la même lenteur se tournait vers la gauche, et, à force de le considérer Mrs. Dare finissait par lui prêter des sentiments humains ; on eût dit, en effet, un gros œil noir qui cherchait quelqu’un d’un côté et de l’autre, en vain : personne à droite, personne à gauche. Et ce bourdonnement semblait trahir tantôt de l’irritation, tantôt de la tristesse. — (Julien Green, « Moïra », 1950, réédition Le Livre de Poche, pages 40-41)
    • Je me retrouvai enfin dans un bureau un peu mieux aménagé, où il y avait quand même un ventilateur, des rocking-chairs en rotin et, sur une table basse, quelques fioles carrées de whisky et de brandy. — (Sylvio Sereno, Latitude 9°-S, Éditions du Faucon Noir, 1956, page 19)
    • Puis, de ma compagne, ma pensée revient à mon compagnon, qui ronfle dans son coin à rendre jaloux les ventilateurs de la maison Strong Bulbul and Co. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, chapitre II, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)

Synonymes

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier