Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) → voir ventre

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin ventru
\vɑ̃.tʁy\

ventrus
\vɑ̃.tʁy\
Féminin ventrue
\vɑ̃.tʁy\
ventrues
\vɑ̃.tʁy\

ventru \vɑ̃.tʁy\

  1. Qui a un gros ventre, une grosse panse.
    • Un petit homme ventru.
  2. (Figuré) (Par analogie) Qui a une bosse.
    • Un large fossé rempli d’eau dormante ; huit tours énormes, massives, ventrues, serrées l’une contre l’autre ; des cours humides où l’herbe poussait […] C’était la Bastille. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Au fur et à mesure des prélèvements, il fourrait les billets dans sa sacoche qui enflait jusqu’à être, en début d’après-midi, quatre fois plus ventrue que le matin. — (Pierre Lemaître, Au revoir là-haut, Albin Michel, Paris, 2013, page 526)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ventru ventrus
\vɑ̃.tʁy\

ventru \vɑ̃.tʁy\ masculin (pour une femme on dit : ventrue)

  1. S’emploie aussi substantivement.
    • Un gros ventru.
  2. (Figuré) Homme riche, nanti.
    • Avec ton harnais de guerre, ton fusil, ta baïonnette, par le sabre et par le revolver, tu imposeras aux malheureux, tes frères, l’autorité malfaisante des riches et des ventrus. — (Laurent Tailhade, Discours pour la Paix, Lettre aux conscrits, L’Idée libre, 1928, p. 21-30)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier