FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’allemand.

Adjectif Modifier

verboten \vɛʁ.bɔ.tɛn\ ou \vɛʁ.bɔ.tœn\

  1. (Germanisme) (Familier) Interdit, défendu (sous-entendu de manière péremptoire ou autoritaire).
    • Finalement, le livre de Catherine Nay, bien que non suspect de malveillance, ne relève-t-il pas une certaine folie et des pulsions autocratiques chez cet homme qu’elle qualifie elle-même de « bonapartiste » ? L’hypothèse formulée suscite, aussitôt, une levée de boucliers indignée sur le plateau de l’émission. On n’a pas le droit de dire ça ! Verboten ! Le directeur du Point, Franz-Olivier Giesbert, siffle le hors-jeu. — (Marianne, n° 521, du 14 au 23 avril 2007)
    • D’ailleurs, jamais, à l’exception du temps de l’occupation allemande où tout accès au littoral était « verboten » pour des raisons militaires, la plage n’a ainsi fait l’objet d’une interdiction globale. — (Maxime Tandonnet, Pourquoi la plage est-elle interdite ?, 03.05.2020)

AllemandModifier

ÉtymologieModifier

→ voir verbieten.

Adjectif Modifier

verboten \fɛɐ̯.ˈboː.tn̩\

  1. Interdit, prohibé.
    • Rauchen ist in diesem Gebäude strengstens verboten.

Forme de verbe Modifier

verboten \fɛɐ̯.ˈboː.tn̩\

  1. Participe passé de verbieten.


PrononciationModifier