FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De vermine, avec le préfixe dé-.

Verbe Modifier

verminer \vɛʁ.mi.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Infester.
    • Entraînements bâclés quand ils ont lieu, absence de tout suivi médical, mise en place des saisons à quelques jours de l’ouverture, perdiems des joueurs détournés par les instances supérieures, monnayage des classements joueurs… la liste interminables des virus qui verminent la discipline sont si nombreux qu’on ne peut même pas envisager de tous les citer. — (site www.wwww.congopage.com)
    • En revanche ce qu’on devrait éjecter, ce sont tous ces syndicalistes qui verminent les entreprises. — (site www.estrepublicain.fr, 4 mai 2018)
    • Et je ne parle pas des logiciels espions qui verminent ta mémoire pour rechercher tes habitudes et de te profiler dans des fichiers de consommateurs. — (site www.hisse-et-oh.com)
    • L’espérance, l’Indien est au fond de la boîte et elle finira par se révéler, le peuple se réveillant petit à petit et je crois certainement que tous ces cancrelats qui verminent la France finiront par être chassés par ce même peuple qui refuse tous leurs diktats. — (site pourquinousprendton.blogspot.com, 10 février 2015)
    • Vu de nombreuses grives litornes posés sur les lavandes, elles verminent comme en février… demain on y va. — (site grives.net)
  2. Être infesté par de la vermine.
    • Toutes les vallées ouraliennes, budipestiques, tartariotes, verminent, regorgent littéralement de ces foisons d’opprimés ! — (Louis-Ferdinand Céline, L’école des cadavres, 1938)

TraductionsModifier