FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du participe passé de vernir.

Adjectif Modifier

verni \vɛʁ.ni\ masculin

  1. Recouvert de vernis.
    • Ces médailles furent découvertes dans le champ dit de la Guillelmine, près de Limoise, dans un pot de terre vernie et qui fut brisé par le soc de la charrue qui l'avait heurté; dans ce pot se trouvait un sac de toile qui renfermait les pièces au nombre de 17 à 1800. Le métal est du billon, à bas titre le plus souvent. — (« Extraits des procès-verbaux : séance du 6 novembre », dans le Bulletin de la Société d'émulation du département de l'Allier (sciences, arts et belles-lettres), tome 9, Moulins : Imprimerie Desrosiers, 1864, page 11)
  2. Chanceux.
    • — Remarque, enchaîna-t-il, pour une bonne arme, c’est une bonne arme. Jamais enrayée, jamais d’ennui. Il faut te dire que j’ai été verni, je l’ai eue toute neuve, sortant du magasin, et je l’ai soignée, et puis toujours la même main, pas ? — (Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, 1949, réédition Le Livre de Poche, page 95)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe vernir
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
verni

verni \vɛʁ.ni\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe vernir.

PrononciationModifier


HomophonesModifier